M.Dib, conférencier et M.Monnoyer par M.AKBAL (3)

 

Lettre de Mohammed Dib à Maurice Monnoyer

 

 

Tlemcen. le 31 décembre 1952

 

Cher Maurice Monnoyer.

 

 

Ayant été un peu grippé ces jours derniers, je n’ai pas trouvé le courage nécessaire pour vous écrire plus tôt. J’en suis d’autant plus navré que j’étais impatient de vous exprimer ma gratitude.

 

Tout ce que vous m’avez envoyé m’est bien parvenu. Merci mille fois ! Et bien vivement.

 

Je vous sais gré de la scrupuleuse fidélité avec laquelle vous avez reproduit notre entretien dans « L’Effort Algérien ». Bien plus, vous avez réussi à suggérer un portrait de moi où je me suis facilement reconnu. C’est un de ces signes à quoi se reconnaît l’amitié. De mon côté, ce que je souhaite aussi c’est que nos relations dépassent l’utilité immédiate, bien que celle-ci nous ait permis de faire connaissance. D’ailleurs j’ai remporté beaucoup de regret d’Alger à cause de la véritable conversation que nous n’avons pas eue : car un interview n’est qu’un entretien manqué.

 

Comme vous avez bien fait de prendre la décision d’envoyer votre manuscrit au Seuil. Indépendamment du fait qu’un livre est écrit pour être publié, un manuscrit qu’on on garde par devant soi vous « bloque ». De toute façon, aux éditions du Seuil vous êtes assuré de trouver l’accueil le plus totalement compréhensif. Et sans anticiper sur leur décision. je vous engagerais amicalement à continuer d’écrire. Le journalisme est une bonne école ; il aide efficacement à briser le moule « classique » que nous impose une formation trop uniforme et  qui n’est pas toujours au même niveau que l’époque. De plus, la vision commune, ordinaire et quotidienne de la vie, que permet le journalisme, me semble très utile pour le roman, genre qui plus qu’aucun autre a besoin plus de substance que de style.

 

Et puisque le moment s’y prête, permettez-moi de vous souhaiter de tout mon cœur un rapide succès auprès de l’éditeur pour votre premier roman.

 

Bien cordialement vôtre. Mohammed Dib.

 

 

Mehenni AKBAL

 

Mohammed Dib, conférencier

Maurice Monnoyer témoigne

 

Éditions El-Hamel

Alger

2009

 

 

 

 

 

Maurice Monnoyer à l’ "L’Effort Algérien" en 1952.      

 

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour M.Dib, conférencier et M.Monnoyer par M.AKBAL (3)

  1. fouzi dit :

    5/5 mon amis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s