Stratégie militaire de Bugeaud vue par Tocqueville

 

Monsieur de Tocqueville, quel est votre sentiment face à la stratégie militaire adoptée par le maréchal Bugeaud en charge de cette affaire ?

 

Cet homme a […] de certains mérites éminents. Il entend bien cette guerre et il en impose aux Arabes à ce point qu’il est à croire que d’ici à longtemps, ils ne chercheront à tenir nulle part devant lui. Mais que résultera-t-il de ces longues promenades appelées expéditions ? J’avoue que je n’en augure pas grand-chose.1

 

 

Je sens pointer votre scepticisme sur la méthode adoptée par l’administration française pour parvenir à s’attacher définitivement ce territoire. Pourriez-vous nous expliquer ce que vous lui reprochez ?

 

Je suppose, Monsieur, pour un moment que l’empereur de Chine, débarquant en France à la tête d’une puissante armée, se rende maître de nos plus grandes villes et de notre capitale. Et qu’après avoir anéanti tous les registres publics avant même de s’être donné la peine de les lire, détruit ou dispersé toutes les administrations sans s’être enquis de leurs attributions diverses, il s’empare enfin de tous les, fonctionnaires depuis le chef du gouvernement jusqu’aux gardes-champêtres, des pairs, des députés et en général de toute la classe dirigeante ; et qu’il les déporte tous à la fois dans quelque contrée lointaine. Ne pensez-vous pas que ce grand prince, malgré sa puissante armée, ses forteresses et ses trésors, se trouvera bientôt fort embarrassé pour administrer le pays conquis ; que ses nouveaux sujets, privés de tous ceux qui menaient ou pouvaient mener les affaires, seront incapables de se gouverner eux-mêmes, tandis que lui, qui, venant des antipodes, ne connaît ni la religion, ni la langue, ni les lois, ni les habitudes, ni les usages administratifs du pays, et qui a pris soin d’éloigner tous ceux qui auraient pu l’en instruire, sera hors d’état de les diriger. Vous n’aurez donc pas de peine à prévoir, Monsieur, que si les parties de la France qui sont matériellement occupées par le vainqueur lui obéiront, le reste du pays sera bientôt livré à une immense anarchie. [ .. ] Nous avons fait en Algérie précisément ce que je supposais que l’empereur de la Chine ferait en France.2

 

1 : Lettre à son père 12 mai 1841

 

2 : Seconde lettre sur l’Algérie 1837

 

Vous avez sans doute remarqué que l’auteure a choisi  d’interviewer Tocqueville. Voilà comment elle justifie ce choix anachronique mais judicieux :

« … Nous avons choisi de donner à cet ouvrage la forme peu académique mais apéritive d’une entrevue fictive, qui tente de recréer l’illusion d’une discussion tout en présentant au lecteur les textes originaux de Tocqueville. Cette illusion, pour troublante qu’elle puisse parfois paraître, s’appuie en effet davantage sur l’un des traits caractéristiques de la prose tocquevillienne qui semble toujours s’adresser à quelqu’un, interpeller son destinataire ou son lecteur, que sur des adaptations des œuvres citées. Il nous semblait essentiel de ne pas les altérer par de trop nombreuses modifications et surtout de signaler toutes celles que nous n’avions pu éviter. Ce sont ainsi de véritables extraits de La Démocratie en Amérique, des Souvenirs ou encore de sa correspondance [ dont les références exactes sont données à la fin de chacune des parties du livre ] qui sont chargés de répondre aux questions dont nous avions envie de presser Alexis de Tocqueville. »

 

Charlotte MANZINI

Qui êtes-vous Monsieur de Tocqueville ?

Archives départementales de la Manche

2005

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans INCERTITUDES .... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s