La « lampe du dehors »

Dans l’exposition "L’Appel du désert" présentée récemment à LAVAL (France), une très imposante lampe kabyle était présentée avec la mention : "Lampe de mosquée".

 

 

Or j’ai toujours entendu appeler ce type de lampe : "Lampe de mariage".

Voici ce qu’écrit MALIKA : " À l’occasion de son mariage, la femme apporte une lampe de terre qui ne quittera jamais la maison. "

Elle parle ici de la lampe d’usage courant qui servira à allumer le feu et qui sera placée près du berceau des bébés.

Mais elle ajoute : " À l’occasion de son mariage , le cortège apportait aussi la lampe particulière à cinq, sept ou neufs becs représentant probablement les ancêtres de la mariée ".

On n’allumait celle-ci que dans des circonstances particulières : première nuit dans la chambre nuptiale ; tracé du premier sillon aux débuts des labours ; …

 

Toutes ces lampes sont soigneusement décorées de motifs dont le symbolisme a été étudié : la forme losange pour l’homme ; la perdrix pour la femme ; l’œuf pour la fécondité ; …

 

Mais n’y a-t-il pas sur certaines lampes quelque chose d’évident ( de si évident que personne n’en parle ) : un attribut exclusivement masculin !

 

 

 

 

 

 

 

 

Voyez celle-ci et imaginez les propos des potières lorsqu’elles pétrissaient l’argile, lorsqu’elles y ajoutaient leurs symboles suggestifs, lorsqu’elles se retrouvaient avec les femmes de la maisonnée avant la fête ; …

Et que dire de la fiancée qui découvrait ( à mots cachés ) ce que son mari avait à lui offrir en échange de tous les cadeaux de la dot ?

Ce type de lampe avait donc un usage initiatique indispensable.

 

Car d’après les propos recueillis par Henri GENEVOIS, c’est seulement " peu avant son mariage qu’une de ses amies qui ose lui parler librement entretient la mariée de ce qui l’attend afin de lui enlever toute fausse crainte et timidité. "

Jusque-là, pour elle " le petit frère ou la petite sœur était ce bébé que Dieu et les Anges bénis avaient donné à sa maman "

Aux questions qu’elle avait posées, on ne lui avait pas répondu par pudeur et si elle avait quelques connaissances, elle les tenait des autres fillettes (comme son futur mari tenait les siennes de ses copains).

 

La "lampe du dehors" voici une terminologie bien mystérieuse. Par allusion, c’est  l’homme que l’on désigne ainsi !

Son domaine, c’est l’extérieur ! Son rôle, l’honneur !

 

Mais que se passe-t-il lorsque la "lampe du dehors" entre dans l’intimité de la maison kabyle ?

La femme y allume le feu et, comme sous toutes les latitudes, se produit le "miracle de la vie" !

 

Et bientôt un enfant grandit dans le ventre de sa mère avec comme préoccupation : "comment il en sortira ? "

Question que l’on s’était déjà posée en mettant la  "Lampe de mariage" à cuire dans le feu qui l’a révélée.

 

 

On parle ici d’une époque où le jeune homme avait confiance en ses parents qui ne lui voulaient que du bien en choisissant eux-mêmes sa fiancée. … Mais ce temps est-il si loin ? Ou bien les choses se sont-elles inversées ? (Actuellement, dans certaines familles, ne seraient-ce pas les  parents de la jeune fille qui imposent leur choix ?)

 

Publicités
Cet article a été publié dans INCERTITUDES .... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La « lampe du dehors »

  1. Joëlle dit :

    Bonjour Comment allez-vous ? Quel bel objet et interrogations…. Où se croisent, pour un éclairage lumineux, cette symbolique nécessaire dont Mérieux disait, pas plus tard qu\’hier dans une émission de TV- qu\’on devait la transmettre aux enfants, et l\’intérêt des rites. Notre société manquerait de rites de rites de passage. J\’emprunte. Toujours un grand merci pour votre générosité ? Belle journée au muguet parfumé. Lania

  2. ... dit :

    Merci pour cet article très intéressant, et ces photos exceptionnelles !Chaleureuses salutations

  3. Idir dit :

    Bonsoir Gélambre, il y a longtemps que je voulais placer un petit commentaire à propos de ces lampes mais je n\’étais pas inscrit à spaces live. Le blog Dz, je l\’ai créé comme ça pour passer le temps, comme je l\’ai fait pour spaces où j\’ai mis quelques photos souvenir, mon blog principal est http://aitmohand.over-blog.com.over-blog.com/ où je me sens plus à l\’aise. Que dire des lampes sinon que ce sont des objets que l\’on trouve partout ici chez les potiers. La vraie lampe ancienne est toute petite, une sorte de petit bougeoir dans lequel brûlait une mèche plongée dans de l\’huile d\’olive. Aujourd\’hui tout se modernise y compris la brocante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s