FERNAND, IL RESTERA DE TOI CE QUE TU AS SEMÉ

 

 

FERNAND, je ne me suis jamais autorisé à te dire Tu ;

 

IL a fallu attendre que la mort t’ait eu !

 

RESTERA-t-il de notre parcours plus que des souvenirs

 

DE jardinage, de balades et de plaisirs d’offrir ?

 

TOI, l’amoureux des belles choses, tu étais fier de Vitré,

 

CE chef-lieu que tu as balayé, goudronné, agrémenté.

 

QUE ta simplicité nous détourne du superflu ;

 

TU nous laisses ton chez toi et ce que tu as vécu.

 

AS-tu encore une attention à ce que tu as

 

SEMÉ dans tes parterres et dans tes pas ?

 

 

Fernand-au-jardin_2005

GéLamBre 11 Novembre 2008

Publicités
Cet article a été publié dans ACROSTICHES .... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s