TRISTE SORT DU ZOUAVE

 

Pendant les guerres, les artistes doivent faire vibrer leurs fibres patriotiques … ou se faire discrets.

Mais une fois les combats terminés, les survivants peuvent se permettre de jeter un regard humoristique sur ce qu’on leur a fait vivre.

Comme ces 2 rescapés de 14-18 qui, passant près du Pont de l’Alma, font cette remarque à propos du Zouave : « VOIS LE COPAIN : IL EST PAS MIEUX QUE DANS LES TRANCHÉES. »

Publicités
Cet article a été publié dans et ... RIRES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour TRISTE SORT DU ZOUAVE

  1. 宇轩 dit :

    merci de votre message dans mon blog. merci de suivre de pres mon blog.

  2. Leguelmois dit :

    Bonsoir Ami, Zaatcha est située comme suit :
     
    Géographiquement, au Sud, en traversant les sommets des grandes chaines montagneuses des Aurès et au plus lion se trouve la ville de Biskra ; la sirène des Ziban aux sites panoramiques ; la région de dattes délicieuses. Cette ville conquise en 1844, 14 ans après celle d’Alger ; l\’armée Française on avait fait de son agglomération une zone sécurisée pour s\’opposer à la résistance populaire de la région.
    Non loin de Biskra, à l’Ouest, distante d’une 30 de Kilomètres, environ, se trouve la Cité "Zaatcha". Située au pied des monts des Ziban ; elle est entourée de jardins de palmiers irrigués par des séguias, ses jardins sont délimités et séparés par des petits murs de clôture.
    De par son implantation au centre des Oasis, proche de Tolga, Farfar, Ourlal, Bouchegroun, elle se trouve voisine d’une quarantaine de tribus, toutes solidaires et vivant sur le même sang et présente à tout assaillant des difficultés naturelles considérables.
    L’ancienne Cité de Zaatcha, lieu de la bataille, n’exite plus de nos jours. Cependant, le lieu est accessible par la RN 46. Il est situé dans la commune de Lichana, distante de 25 Km à l’Ouest de Biskra, 04 Km à l’Ouest de Bouchegroun, et à 05 Km è l’Est de Tolga.
     
    Les sites, de bataille, d’habitation, de Zaouïa du Cheikh Bouziane, ainsi que le cimetière des Martyrs de l’insurrection, sont implantés au pied de la colline El Meïda au centre d’un grand Oasis de palmeraies. De nos jours, ces trois sites sont localisés et rehaussés par des stèles commémoratives………

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s